Accueil
Facebook Twitter Flickr RSS

Notice: Trying to get property of non-object in /web/fcpe47/htdocs/templates/fcpe_cdpe/html/com_content/article/default.php on line 6

Notice: Trying to get property of non-object in /web/fcpe47/htdocs/templates/fcpe_cdpe/html/com_content/article/default.php on line 7
 

Redorer le blason de l'enseignement professionnel

PDF

La FCPE nationale organisait les 1er et 2 décembre derniers un colloque sur l’enseignement professionnel à Paris. Ce sont près d’une centaine de responsables départementaux et nationaux, militants et représentants d’associations partenaires qui se sont retrouvés pour échanger sur le lycée professionnel et l’apprentissage. Trois tables rondes étaient organisées avec des représentants des régions, des salariés, des enseignants, des directeurs d’établissements, des lycéens, des apprentis, du patronat, ainsi que des chercheurs. Elles ont permis de débattre de l’organisation de la formation professionnelle en générale, de la valorisation du lycée professionnel, et d’évoquer l’avenir de l’apprentissage. Autant de sujets particulièrement importants à l’heure où la plupart des nouveaux bacheliers sont issus de la voie professionnelle et alors que le gouvernement souhaite 500 000 nouveaux apprentis à l’horizon 2017.

Pour la FCPE, l’enseignement professionnel doit être revalorisé, non pas au regard de l’avantage économique qu’il représenterait, mais surtout parce ce qu’il transmet aux élèves des valeurs, des connaissances, des compétences et des qualifications. Or, sa revalorisation ne pourra pas se faire tant que l’Ecole considérera qu’y accéder est synonyme d’échec ou de difficultés scolaires au collège ou dans la voie générale. La mise en place d’une orientation choisie, par l'élève, est donc capitale dans la revalorisation de la voie professionnelle au lycée comme en centre de formation d’apprentis. Dès lors que les élèves qui sont dans l’enseignement professionnel l’auront choisie, cette voie sera forcément mieux considérée !

La proposition de mettre en place des lycées polyvalents réunissant toutes les voies et filières a aussi eu sa place dans ce débat à travers la présentation de ce qui se fait dans l’enseignement agricole. Cela pourrait être une piste pour aller vers plus d’égalité entre tous les lycéens. Au-delà de la mixité sociale que cela induit, le lycée polyvalent regroupant toutes les voies de formation permettrait de créer plus facilement des passerelles entre elles. Il ne peut plus, au XXIe siècle, y avoir des cloisonnements aussi forts entre les filières, c’est d’ailleurs le même constat entre les disciplines, et même plus grave entre les établissements avec d’un côté ceux que l’on nomme les « ghettos scolaires » et de l’autre « les écoles d’élite ». Ne serait-ce pas là la meilleure manière de lutter contre une forme d’élitisme dépassé et le moyen de redorer le blason de l’enseignement professionnel, de l’apprentissage, mais aussi de la voie technologique en France ?